www.cablex.ch
cablex SA | Tannackerstrasse 7 | 3073 Gümligen |

08/05/2020  /  Martina Strazzer
news

Les apprentis à l'heure du coronavirus.

Les perspectives d'avenir sont une priorité.

En raison de la crise du coronavirus, tous les domaines d'activité de cablex ont connu des changements ces dernières semaines. Les conditions de travail ont dû être adaptées en conséquence : le télétravail s'est imposé au quotidien, les équipes sur les chantiers portent des équipements de protection et certains collègues sont actuellement au chômage partiel. Nos apprentis se trouvent dans la même situation. Nous leur avons demandé comment ils vivaient cette période exceptionnelle.

Chez cablex, 52 apprentis réalisent cette année leur formation d'électro-installateur CFC, d'électricien de montage CFC ou encore d'électricien de réseau CFC avec l'option télécommunication. Parmi eux, 17 se trouvent en première année d'apprentissage, 17 en seconde année et 18 en troisième ou quatrième année.

Nous avons discuté de ces conditions de formation exceptionnelles à l'heure du coronavirus avec Joshua, Rafael et Toni. Les trois apprentis suivent la formation d'électricien de réseau avec l'option télécommunication chez cablex. Joshua et Rafael sont en première année d'apprentissage, tandis que Toni est en troisième année et termine son apprentissage durant l'été 2020. Les raisons de leur choix de carrière sont diverses. Alors que Joshua apprécie le travail en extérieur et les belles vues depuis les antennes et les lignes aériennes, Rafael préfère quant à lui la diversité de son métier. Toni a commencé en tant qu'employé temporaire chez cablex et a particulièrement apprécié le travail et ses collègues. Il a alors décidé de poursuivre en apprentissage dans l'entreprise.

Les écoles professionnelles ainsi que les centres de formation pour les cours interentreprises (CI) restent fermés jusqu'au 7 juin 2020. En conséquence, les écoles professionnelles organisent des cours théoriques à distance une fois par semaine. Les formateurs professionnels et les apprentis de cablex communiquent principalement via la plateforme Microsoft Teams (sur la tablette) ou par téléphone.



Comment se déroulent les cours numériques ?

Joshua : « Nous travaillons dans une salle de classe virtuelle, Moodle. L'enseignant y dépose des cours et nous informe par e-mail des mises à jour. Nous devons résoudre les exercices, parfois dans un délai imparti, et informer l'enseignant par e-mail lorsque nous avons terminé. Il attribue alors une note à notre travail. Honnêtement, je trouve que cette plateforme d'apprentissage n'est pas idéale car nous ne pouvons pas échanger avec notre enseignant ni poser de questions. »

Joshua à l'atelier d'Oftringen.

Rafael : « Nous communiquons avec notre enseignant exclusivement via la plateforme Microsoft Teams. Même si cela fonctionne très bien, ce n'est pas comparable à une véritable salle de classe. Avec les autres apprentis, nous avons réussi à garder une bonne ambiance. »

Toni : « Au début de la crise du coronavirus, nous utilisions la plateforme Zoom. Mais nous avons rapidement convaincu notre enseignant d'utiliser Teams. Pour moi, la priorité est maintenant de préparer mon examen pratique de fin d'apprentissage. Pour cela, mon formateur professionnel me transmet également des exercices sur Teams. »

Tous les apprentis qui disposent de leur propre véhicule continuent de travailler sur les chantiers pour poursuivre et appréhender les activités pratiques. Toutefois, les mesures de protection prescrites par l'OFSP interdisaient jusqu'à présent de circuler à plusieurs dans une voiture.

Comment faites-vous pour acquérir les connaissances pratiques nécessaires à votre métier pendant la crise ?

Joshua : « Je peux me rendre au centre d'Unterentfelden à vélo. Sur le site, je peux par exemple réaliser des mesures Power. Nous avons également une place dans l'atelier d'Oftringen quatre jours par semaine, ce qui nous permet d'effectuer des travaux pratiques sous la direction de notre formateur professionnel. »

Rafael : « A Dielsdorf, un mur d'exercices a été installé pour nous permettre de réaliser des travaux pratiques. En raison du nombre limité de personnes autorisées dans les locaux, nous pouvons nous rendre sur place deux à trois fois par semaine selon le planning défini. J'appelle régulièrement mes collègues de la région et si les chantiers se trouvent à proximité, je m'y rends en transports publics. »

Toni during his daily work on the construction site.

Toni : « J'ai mon propre véhicule et je travaille sur les chantiers sans restrictions. Nous travaillons souvent dans les mêmes équipes et respectons strictement les mesures de protection. Avant mes examens, je devrais encore pouvoir suivre un cours de rappel sur les thèmes de la fibre optique (STFO), du cuivre et de la technique de mesure pour consolider mes connaissances sur les sujets d'examen et me préparer au mieux. »

La Confédération a décidé de supprimer les examens de fin d'apprentissage écrits pour les diplômes CFC ou AFP (procédure de qualification) cette année. Les notes des bulletins semestriels obtenues jusqu'à la fin du premier semestre 2019/2020 sont prises en compte dans l'évaluation globale. Pour le semestre de printemps 2020, aucun bulletin de notes ne sera établi.

Les examens pratiques auront lieu lors des semaines 24 et 25 conformément au calendrier d'examens 2020. Toutefois, seuls les thèmes principaux liés à la télécommunication seront évalués (cuivre, STFO et technique de mesure). Les examens auront lieu en petits groupes de quatre apprentis.

Toni, qu'est-ce que cela signifie pour toi ? Peux-tu te préparer correctement/suffisamment aux examens en ces circonstances ?

« La suppression des examens théoriques ne me pose pas de problèmes, car j'ai obtenu de bonnes notes semestrielles. Je trouve cette décision justifiée, puisqu'on ne peut pas aussi bien se préparer aux examens qu'à l'école. Mais c'est dommage que les médias laissent insinuer que les examens et le diplôme sont presque donnés aux apprentis cette année.

Le maintien des examens pratiques avec les trois sujets principaux Cuivre, STFO et Technique de mesure est une bonne solution pour les électriciens de réseau. Nous pouvons ainsi montrer tout ce que nous avons appris sur les chantiers au cours des dernières années. A l'école, les thèmes liés à l'énergie et à l'électricité représentent 70 % et le domaine de la télécommunication représente 30 %. »

Les trois apprentis sont très motivés malgré les conditions liées au coronavirus et se sentent très bien épaulés durant cette période exceptionnelle. Bien entendu, nous espérons tous pouvoir revenir à notre quotidien de travail à partir du deuxième semestre 2020. Jusqu'à présent, tous les collaborateurs de cablex ont su montrer qu'ils étaient capables de s'adapter à une crise et de donner le meilleur d'eux-mêmes en période de difficultés. Tous les projets et activités ont été menés avec beaucoup d'énergie et d'engagement et l'esprit d'équipe a résisté à la crise. Merci à tous !

Nous souhaitons à nos apprentis beaucoup de courage pour la suite et bonne chance pour leurs examens !

cablex SA | Tannackerstrasse 7 | 3073 Gümligen | Téléphone 0848 222 539 | cablex.info@cablex.ch