www.cablex.ch
cablex SA | Tannackerstrasse 7 | 3073 Gümligen |

18/06/2020  /  Carolin Primerova
news

Un central déménage.

Le central Swisscom situé dans la poste principale sur la Bahnhofsplatz de Schaffhouse doit déménager – avec ses 50 000 raccordements. Durant 8 commutations nocturnes, 3 épisseurs cuivre et 2 monteurs de commutateurs CFS doivent garder leur sang-froid pour superviser des milliers de fils et liaisons. 

facebook Google Plus Whatsapp RSS

Avec seulement 5000 liaisons cuivre encore actives, le central n'aura plus besoin d'autant d'espace à l'avenir. Aussi, les grands locaux situés au deuxième étage de la Poste ne sont plus nécessaires. Markus Oehler, Head of Team Network Planning, Construction & Operations résume le contexte du commutations nocturnes. 


Le central de Swisscom à Schaffhouse, situé au deuxième étage du bâtiment de la Poste directement en face de la gare, héberge 50 000 raccordements cuivre. Étant donné que la région de Schaffhouse est déjà raccordée en grande partie à l'aide de fibres optiques, seuls 5000 raccordements environ sont encore utiles parmi les 50 000 liaisons cuivre existantes. La majorité des 5000 câbles cuivre encore actifs servent de câbles d'alimentation qui approvisionnent en électricité les convertisseurs de signaux (mCAN) dans les
puits et les boîtiers de raccordement domestique.

Qu'est-ce qu'un mCAN ? Les mCAN sont des convertisseurs de signaux. Les câbles à fibres optiques sont posés soit jusqu'au regard de chaussée (Fibre to the Street), soit jusqu'au boîtier de raccordement domestique (Fibre to the Home). Sur les derniers mètres entre le puits ou le boîtier de raccordement domestique et l'appartement, le signal est renvoyé via un câble cuivre – c'est alors que le mCAN intervient : il convertit le signal optique (signal lumineux), transmis via le câble à fibres optiques, en impulsion électrique et le transmet vers le câble cuivre.

 

Avec seulement 5000 liaisons cuivre encore actives, le central n'aura plus besoin d'autant d'espace à l'avenir. Aussi, les grands locaux situés au deuxième étage de la Poste ne sont plus nécessaires. Ils ont d'ores et déjà été reloués et toutes les installations de Swisscom doivent être entièrement démantelées d'ici mi-juillet. Dès lors, le nouveau central ainsi que la galerie de câbles déjà existante se trouveront au sous-sol du bâtiment de la Poste. 

Les commutations nocturnes.

Les commutations nocturnes ont lieu une fois par semaine, ce qui permet de limiter l'impact des interruptions du réseau sur les clients.

« Le jour de la commutation, l'équipe d'épisseurs et les monteurs de commutateurs CFS sont sur place dès 19h00 », précise Markus Oehler, Head of Team Network Planning, Construction & Operations. « Jusqu'à 23h00, les collaborateurs apportent les dernières touches finales pour préparer la commutation nocturne et commencent également à effectuer les premiers travaux pour la commutation de la semaine suivante. »

Les câbles vides sont triés.

En amont de la commutation nocturne, les câbles cuivre provenant de l'ancien central sont vérifiés et passés en revue. Les câbles du nouveau répartiteur principal sont contrôlés au niveau des points d'épissure. Cela permet de s'assurer que toutes les liaisons existantes entre le central et le point d'épissure correspondent avant de procéder à la commutation.

 

Markus Oehler explique : « Il est possible de débrancher au préalable les câbles vides non activés et de les « tirer en bandes ». Durant cette étape, qui consiste à pré-trier les fils cuivre, quatre câbles sont insérés dans un trou sur une bande comprenant 20 trous. Ce tri permet d'identifier plus tard les numéros attribués aux différents câbles. »

Durant ces travaux préparatoires, les épisseurs cuivre doivent respecter un ordre de classement précis pour les câbles pour que ceux-ci puissent être à nouveau correctement reliés les uns aux autres durant la commutation. Avant le début de la commutation à 23h00, les dernières préparations du travail ont lieu. Tous les manchons d'épissure doivent être déballés et prêts pour l'épissure. Les raccords de manchon sont montés et placés au bon endroit.

« Pour chaque commutation nocturne, les préparatifs sont toujours réalisés une semaine au préalable », explique Markus Oehler. « La commutation se déroule quant à elle de 23h00 à 05h00 du matin. » Durant cette période, les clients subissent temporairement des interruptions.

A 23h00, tous les câbles sont débranchés.

Durant la troisième commutation nocturne, les collaborateurs procèdent à la commutation de deux câbles de 2400 et d'un câble de 600. Tout est débranché et démantelé à 23h00. 

Les câbles lourds sont « démêlés » avant l'épissure, c'est-à-dire qu'ils sont placés dans la cave à manchons de sorte à ne pas s'entrelacer ou se croiser. En cas de dérangement ou d'endommagement, l'accès au câble est ainsi facilité. Chacun des câbles contient 2400 ou 600 paires de fils cuivre. La force physique de toute l'équipe d'épissure est ici sollicitée afin de déplacer les câbles encombrants de plusieurs mètres au bon endroit. 

Suite au débranchement à 23h00, les câbles sont de nouveau reliés « épissés » les uns aux autres selon les directives du tableau d'épissure. Chacun des trois épisseurs cuivre travaille sur un manchon pour gagner en rapidité et en efficacité et raccorder le plus rapidement possible le client au réseau. Grâce à cette répartition du travail, les collaborateurs peuvent s'organiser de manière décentralisée et respecter les distances de sécurité pour lutter contre le coronavirus.

En parallèle de l'épissure, les monteurs de commutateurs CFS activent les transferts. Dès qu'une partie des liaisons est rétablie, le centre de coordination vérifie si les mCANs qui sont reliés par câbles cuivre peuvent être remis en marche (le mCAN est alimenté en électricité par les câbles cuivre). Il est ainsi possible de réagir immédiatement en cas d'erreur.

Les travaux sur des câbles d'une telle ampleur ne font plus partie du quotidien et nécessitent une certaine habitude. Pour les huit commutations, nous avons sciemment fait appel aux mêmes monteurs qui ont ainsi pu s'organiser de manière optimale. La lecture des tableaux d'épissure, qui comportent parfois plusieurs pages, demande la concentration maximale des spécialistes cablex. Grâce à leur engagement exceptionnel, toutes les commutations ont pu se dérouler comme prévu et avec professionnalisme.

cablex SA | Tannackerstrasse 7 | 3073 Gümligen | Téléphone 0848 222 539 | cablex.info@cablex.ch