Mastlkontrolle-Pano-neu-16-9.jpg

Contrôle d'environ 47 000 poteaux en bois par an !

En Suisse, surtout dans les zones rurales, on dénombre environ 500 000 poteaux de lignes aériennes en bois. Dans le cadre du service universel à tous les citoyens suisses, Swisscom doit garantir dans toutes les régions l'accès au réseau téléphonique et le transfert de données. La ligne aérienne est le plus souvent la variante la moins chère. Les poteaux qui jouent au sens propre du terme le rôle porteur de ce système aérien, doivent être contrôlés tous les dix ans selon l'ESTI (Inspection fédérale des installations à courant fort). Ainsi, chaque année, entre mars et octobre, deux bonnes douzaines de techniciens du Customer Field Service se consacrent au contrôle d’environ 47 000 poteaux.

06.12.2020
Auteur Martina Strazzer

Contrôle de poteaux dans le canton de Berne.

Werner Aebi, technicien TIC dans l'équipe CFS-C nous a emmenés pour un contrôle de poteaux dans le canton de Berne et nous montre ce que font les techniciens.

Le poteau en bois.

Un poteau en bois pour les lignes téléphoniques fait entre sept et quatorze mètres de hauteur. Trois usines d'imprégnation suisses sont responsables de la fabrication et de la livraison de ces poteaux. Les poteaux sont espacés en général de 35 à 50 mètres. Si ces poteaux sont en bois, ils doivent en moyenne être remplacés tous les 40 ans. Mais si le bois est de bonne qualité, et en fonction de l'état du sol, ils peuvent aussi être utilisés pendant bien plus de 50 ans. Dans les régions de montagne, il y a même des spécimens qui ont plus de 100 ans.

Le rôle de la PREP.

C'est Swisscom qui décide quels sont les réseaux à contrôler chaque année. On distingue les contrôles de réseau et les contrôles intermédiaires. Dans le cadre des contrôles de réseau, chaque réseau de raccordement est vérifié une fois tous les dix ans. Les poteaux à moitié pourris qui se trouvent dans des zones à risques (par exemple à proximité de maisons ou de voies de circulation) et qui ont été examinés la dernière fois il y a cinq ans, sont également soumis à un contrôle intermédiaire supplémentaire.

Avant que l'équipe de techniciens puisse commencer le contrôle, la PREP (la planification et la préparation du travail) doit réaliser certains travaux préparatoires. Elle prépare les plans, génère les lots de tâches par réseau et planifie l'attribution aux différents collaborateurs.

Conditions préalables pour les travaux de contrôle.

Nos employés du Customer Field Service doivent être en très bonne condition physique et doivent aimer marcher. En fin de compte, dans les zones rurales, il faut surtout souvent monter ou descendre. Il faut donc avoir les bonnes chaussures, des pantalons longs et en cas de besoin une protection contre la pluie ou bien des lunettes de soleil et de la crème solaire. Néanmoins, en cas de pluie et d'orage, les collègues s'en sortent bien car les directives de la SUVA préconisent de reporter ces travaux en cas de pluie et d'orage.

Les points suivants sont à respecter également.

  • Avant de pénétrer sur un terrain privé, il faut si possible annoncer sa présence.
  • Si des chiens, des vaches ou d'autres animaux se trouvent à proximité du poteau concerné, le contrôle doit éventuellement être reporté.
  • Si le contrôle du poteau ne peut pas être réalisé, il faut faire une photo et enregistrer une remarque dans l'app.
  • Si la ligne aérienne traverse un terrain dangereux (pente très forte, rochers, etc.), il faut prévoir deux personnes pour le contrôle des poteaux.

Qu'est-ce qui est contrôlé ?

Lors du contrôle, on ne grimpe jamais sur le poteau. Si des travaux de réparation sur la ligne aérienne sont nécessaires, ces opérations sont coordonnées avec la Business Unit Corporate Business de cablex. D'abord, on procède à un contrôle visuel général des poteaux, ils sont ensuite frappés du sol jusqu'à une hauteur d'environ deux mètres avec un marteau. Sur un poteau dont le bois est sec, un son clair indique que le matériau est sain et un son mat et sourd permet de repérer le bois attaqué. Le poteau est ensuite légèrement bougé en poussant fortement, transversalement au sens de la ligne. Si on entend immédiatement un crépitement au niveau du sol, c'est un signe que le bois est pourri.

Le contrôle le plus important.

Le contrôle le plus important est le contrôle avec l'appareil de contrôle des poteaux. Sa pointe a un diamètre de trois millimètres. 
On définit d'abord le diamètre du bois en perçant.

On fait ensuite un trou à un angle de 30 degrés et un dans la zone au soleil/l'ombre, décalés de 90 degrés. On mesure ainsi la résistance du bois. Si celle-ci est élevée, le bois est sain, si elle est faible, le poteau est pourri. Le résultat s'affiche directement sur l'appareil de contrôle avec l'indication « bon », « à moitié pourri » ou « pourri ». Un poteau pourri est repéré par une croix de couleur noire, un poteau à moitié pourri par un trait oblique.

Traitement des résultats des contrôles.

Les résultats des contrôles sur les poteaux sont saisis dans le système via la tablette ou le portable, sur place par le technicien. Il dispose de l'app développée en interne « PoleInspector ». Pour chaque poteau de transmission (UST), les techniciens reçoivent de la PREP avant le contrôle un lot de tâches au format csv qui est transféré dans l'app. Les éventuels dommages existants sur le poteau y sont déjà inscrits.

Les résultats des mesures sont transférés directement dans le « PoleInspector » via le Bluetooth de l'appareil de contrôle des poteaux.

Le technicien doit aussi prendre des photos des poteaux pourris et de leur environnement et les enregistrer.

A la fin de la journée de travail, tous les lots de tâches sont renvoyés par e-mail à la PREP qui collecte les données et les transmet à Swisscom (au service INI-NET). Swisscom vérifie les données livrées et charge à nouveau l'équipe de cablex, si besoin, des travaux de réparation, de remplacement ou d'élagage. Chaque année, dans toute la Suisse environ 4000 poteaux pourris sont remplacés.

Mann auf Freileitungsmast

Construction moderne de réseau à l'aide de lignes aériennes.

Aucune ouverture et un Internet haut débit à Wolhusen grâce à XGS-PON.

Trois nouvelles antennes garantissent plus de puissance.

La transformation du site d'Uezwil permettra aux clients de bénéficier à l'avenir d'un réseau mobile plus puissant.

Nouvelle référence : le tunnel du LEB ouvert au cœur de Lausanne.

Impressionnant : du chantier à une construction achevée. Nous revenons sur les 3 phases de construction du tunnel Lausanne-Echallens-Bercher.

Transport.

Construire une infrastructure d'avenir avec cablex.

Phase out - migration d'une centrale à Zurich

La centrale Füssli, située près de la Bahnhofstrasse à Zürich, est mise hors service. Tous les clients qui y sont connectés, sont migrés vers les hubs environnants.

Des conseils, des conseils et encore des conseils sur le BEA.

cablex dispose d'une place permanente sur le stand de Swisscom pour toutes les questions relatives au réseau domestique.

Déploiement dans près de 180 pharmacies terminé.

La promesse aux clients a été tenue à 100 % par cablex lors du déploiement de systèmes de caisses.

smart cablex.

Nous réalisons pour vous des solutions innovantes et porteuses d'avenir par le biais de nos secteurs Smart Building, Smart City, Smart Construction et Innovation.

cablex Academy.

La cablex Academy transmet des compétences techniques (connaissances techniques) dans les domaines de la construction de réseaux, des services et de l'installation, et notamment dans le domaine de la construction de réseaux de télécommunications.

Transport de lignes aériennes par drones.

Troisième projet pilote avec des pylônes de lignes aériennes transportés par drones de charges sur un terrain difficile. La sécurité et la santé de nos collaborateurs passent avant tout.

cablex en contact direct sur le terrain avec les clients PME.

Outre l'installation technique du système de caisse, cablex accompagne aussi les clients PME par une assistance régulière.

cablex SA

Tannackerstrasse 7

3073 Gümligen

cablex.info@cablex.ch

0848 222 539